GYM FILLES 

Sport de base et discipline olympique par excellence, la gymnastique artistique féminine (GAF) se pratique sur 4 agrès : saut de cheval, barres asymétriques, poutre et sol (dans l'ordre olympique).

La GAF tient autant de l'art que du sport : au-delà de la performance physique, de plus en plus impressionnante, la maîtrise technique, la souplesse et la grâce sont les qualités de la réussite. Les gymnastes se doivent aussi d'être rigoureux et disciplinés pour atteindre l'excellence (*)

SAUT DE CHEVAL

Cet exercice consiste à sauter à l'aide d'un tremplin par dessus une table de saut, en effectuant un mouvement acrobatique. D'une hauteur de 1,25 mètre, la table de saut est située au bout d'une piste d'élan de 25 mètres. 

Le saut est l'agrès où le passage est le plus rapide. L'épreuve se déroule en quelques secondes : après une course d'élan rapide, la gymnaste prend une impulsion sur un tremplin, puis lors d'un second envol, prend appui avec les mains sur la table de saut. Ces impulsions doivent donner à l'athlète une hauteur suffisante pour réaliser la figure.

BARRES ASYMETRIQUES

Cet exercice consiste à réaliser des figures de voltige entre deux barres rondes en bois d'une longueur de 2,40 m, placées parallèlement à des hauteurs différentes, et écartées de 1,30 à 1,80 m. Les mouvements aux barres asymétriques sont très spectaculaires : « soleils »  et "lunes" autour de la barre supérieure, lâchers et sorties acrobatiques. C'est un agrès physique, car les exercices se déroulent à la force des bras, en suspension ou en appui. Les barres sont aussi un agrès où se développent coordination et finesse pour parvenir à exploiter l'élasticité des barres.

POUTRE

Cet exercice consiste à effectuer différentes figures sur une poutre de cinq mètres de long, et dix centimètres de large, placée à un mètre vingt du sol. L'équilibre est une vertu première pour évoluer à la poutre avec maîtrise, souplesse et grâce. Les sorties et parfois même les entrées à la poutre sont également acrobatiques. Lors de son passage en poutre, la gymnase doit effectuer une très courte chorégraphie (tout comme au sol). Tout est dans la qualité du geste. La gymnaste doit savoir piler ses acrobaties afin de ne pas être déséquilibrée.

SOL

Cet exercice consiste à réaliser, sur un accompagnement musical, un programme d'une minute et demie, alternant des passages rythmés et acrobatiques et des passages plus chorégraphiques, sur un tapis de sol de 12 mètres sur 12. C'est au sol que les gymnastes peuvent le mieux exprimer leur talent artistique. Il leur faut également faire preuve de qualités athlétiques et d'endurance pour enchaîner les éléments acrobatiques très variés.